Historique

 

En 1896 le comte de LA BARDE vend pour une somme modique son manoir et ses biens à des fins sociales au Père ROBERT. L’hospice « asile » de la Barde va être créé dans ces lieux et géré par la congrégation religieuse des Franciscaines de la Devèze pour accueillir des « folles et des indigentes« . Jusqu’en 1930 cette communauté vit en autarcie avec des produits de la ferme et de la « charité publique ».

 

La congrégation en 1945

La congrégation en 1945

En 1967 la capacité d’accueil est de soixante-dix places.
Suite à la loi de 1975, les religieuses créent l' »Association Le Bercail » à qui elles louent l’ensemble du patrimoine en 1977. C’est en 2008 que la congrégation vend l’ensemble du domaine à l’Association.

En janvier 2007 le conseil d’administration confirme la décision de créer un Foyer d’Accueil Médicalisé pour les résidents les plus dépendants. Cette décision implique une restructuration et transforme l’établissement en deux identités bien distinctes, un Foyer de Vie de 54 places et un Foyer d’Accueil Médicalisé de 16 places. Cette restructuration est prise en concertation avec la DDCSPP (1), le Conseil Départemental de la Dordogne, l’Agence Régionale de la Santé et devient effective à partir de 2014.

1 – Direction Départementale de la Cohésion Sociale et de la Protection des Populations

Les religieuses de LABARDE cachèrent du 12 novembre 1942 au 25 août 1944 une famille de juifs autrichiens durant l’occupation, la famille de Moriz SCHEYER. Il a laissé un manuscrit sur sa vie de juif durant la guerre de 39-45 : « Si je survis » © Flammarion, Paris 2016.

 Extrait : « Pendant tout le temps où il nous a fallu nous cacher, jamais elles ne nous firent sentir qu’elles étaient nos bienfaitrices, qu’elles accordaient asile à des réprouvés. Jamais, même lorsque les Allemands se trouvaient tout près de Labarde, elles ne nous laissèrent entendre, fût-ce par la plus discrète allusion, que notre présence leur faisait aussi courir, à elles de graves dangers. Jamais, y compris dans les moments les plus critiques, elles ne tentèrent de se débarrasser de nous, aussi compréhensible que cela l’eût été sur le plan humain. Bien au contraire : la supérieure ne voulut en aucune circonstance que nous quittions l’institution. »

 

 

Logo Le Bercail

Association "Le Bercail"

La Barde
24170 Sainte-Foy-de-Belvès

Tél.: 05 53 29 00 53

Courriel : foyer-bercail@orange.fr

Association de bienfaisance reconnue d’Intérêt Général
Print Friendly, PDF & Email